Établi à Paris, l’ensemble Nymphéas a été créé en 2002. Il est composé par cinq musiciens avec une passion commune : la musique de chambre. C’est une formation à géométrie variable composée de deux violons, deux altos et un violoncelle, ce qui lui permet d’interpréter des œuvres allant du duo au quintette à cordes. L’ensemble Nymphéas a pour objectif d’interpréter des œuvres majeures ainsi que des œuvres moins connues, voire oubliées, du répertoire classique, romantique, moderne et contemporain. Depuis sa création, l’Ensemble Nymphéas se produit en Europe et au Japon. Il est invité au festival « musique en côte Basque », au Festival Beethoven en Suisse, Colloque international Jean Sibelius de Paris, etc.

Originaire de Tokyo (Japon), Yuriko Shimizu est depuis 2019 étudiante au CNSM de Paris dans la classe de Philippe Graffin. Au Japon, elle a étudiée à l’université de Gedai et a eu comme professeur Kenji Kobayashi, Masaoki Inoue, Asako Urushihara, Chiyoko Noguchi et Tatsuki Narita. Yuriko Shimizu participe à de nombreux concours au Japon et en Europe. Elle a été sélectionnée au 69th Student Music Concours of Japan et au K Music Competition dont elle reçoit un prix spécial. En 2017, elle est lauréate au Concours International Arthur Grumiaux(Belgique).

Ritsuko Nazé-Ohashi commence le violon à l’âge de six ans puis choisit l’alto à quatorze ans. Après avoir obtenu le Premier Prix d’alto et de Musique de Chambre au CNSMD de Paris, elle continue ses études en cycle de perfectionnement au CNR de Paris où elle obtient le Premier Prix de Perfectionnement à l’Unanimité avec les Félicitations du jury. Elle a travaillé l’alto avec Bruno Pasquier ainsi que Pierre-Henri Xuereb. Elle est membre fondateur de l’Ensemble Nymphéas (quintette à cordes) depuis 2002 qui se produit en Europe et au Japon. Elle est professeur d’alto et de violon aux Conservatoires de Saint Ouen-crc- et de Ermont-crc-.

Jérémie Nazé commence l’alto au conservatoire de Montbéliard avec son père Christian Nazé. Après avoir obtenu le premier prix d’alto à l’unanimité premier nommé au CNR de Paris, il est admis au CNR de Bordeaux en cycle professionnel où il obtient le premier prix premier nommé et poursuit ses études en classe de concertiste au Conservatoire de Lausanne. Il a eu comme professeurs, Bruno Pasquier et Tasso Adamopoulos. Il est musicien supplémentaire de l’orchestre de l’Opera national de Paris et de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Membre fondateur de l’Ensemble Nymphéas (quintette à cordes) depuis 2002, il produit en Europe et au Japon. Il est professeur d’alto et de violon au conservatoire de Saint-Ouen-crc-.

Clélia Farago commence l’apprentissage du violoncelle à l’âge de cinq ans. Elle étudie d’abord au Conservatoire de Boulogne (CRR) puis au Conservatoire de Reims où elle obtient, en 2013, son DEM à l’unanimité. Elle entre ensuite en cycle de perfectionnement au CRR de Rueil-Malmaison, couronné par un prix de virtuosité Mention Très Bien en 2015.
En juin de cette même année, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe d’Yvan Chiffoleau ; et en sort diplômée au grade de Master mention Très Bien en 2020.
Dans le cadre de ses études au CNSMDL, elle travaille la musique de chambre auprès de Yovan Markovitch et David Selig et participe à plusieurs masterclass et stages, notamment avec Emmanuelle Bertrand, Roland Pidoux, François Salque ou encore Mathieu Erzog.
Passionnée par la pratique orchestrale, elle est membre de l’Orchestre Français des jeunes en 2018 et collabore avec l’Opéra du Rhin et l’Orchestre Symphonique de Mulhouse. Elle est régulièrement appelée par l’Orchestre National de Strasbourg, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National d’Île de France ou encore l’Orchestre de Chambre du Languedoc.
Titulaire du Diplôme d’État (D.E.), Clélia Farago est également professeur depuis 2019 au sein du Conservatoire d’Ermont (région parisienne) et depuis 2020 au Conservatoire de Laon. Ayant souhaité se perfectionner dans le domaine de l’enseignement, elle poursuit actuellement un cursus de Master en pédagogie au CNSMD de Lyon, en vue de l’obtention du diplôme du Certificat d’Aptitude (C.A.).
Clélia Farago joue un instrument Vatelot (Etienne) de 1969.